Actualité Hippique - 18 février 2015

Quelle est la nationalité des meilleurs chevaux du monde ?

Comme tout bon chauvin, il est normal de penser que les meilleurs chevaux du monde sont français ! Il est certain que les britanniques ou les japonais pensent la même chose. Qui a raison ? Personne ; tout dépend de la discipline, de la spécialité et du moment. Les chevaux français ont toujours fait parti de la crème au trot, mais essentiellement sur les distances de tenue ; c’est une toute autre affaire sur les parcours de vitesse. En plat, c’est très équilibré, alors que la discipline de l’obstacle est très peu répandue dans le monde ; les français et les britanniques se taillant la part du lion.

Où sont les meilleurs chevaux du monde au trot ?

Le trot monté est une spécialité à la française ; il est donc logique de voir les grandes épreuves se dérouler sur notre sol. Elles sont quasiment à chaque fois remportées par des chevaux français.

Le trot attelé est également une spécialité dominante en France, avec des allocations parmi les plus élevées au monde. L’hippodrome de Vincennes est considéré comme le temple du trot, où se tient notamment le Prix d’Amérique. Les trotteurs français sont souvent maîtres chez eux, avec 8 succès lors des 10 derniers Prix d’Amérique ; les 2 autres victoires étant pour la Suède, deuxième pays du trot au monde. L’Italie a également toujours possédé des éléments de grande qualité, dont le crack Varenne au début des années 2000.

Il est important de souligner que, si les français font la loi sur leur sol, c’est une tout autre affaire hors de leurs bases. En effet, les pistes étrangères sont beaucoup plus rapides que celles de Vincennes, et sa montée. Pour preuve, seulement 2 français ont remporté l’Elitloppet, sur le mile de Solvalla en Suède, lors des 10 dernières éditions, contre 5 victoires suédoises.

Où sont les meilleurs chevaux du monde en obstacle ?

Discipline très européenne, l’obstacle est un éternel affrontement entre la France et la Grande-Bretagne. Malheureusement pour le spectacle, les meilleurs représentants français font rarement le déplacement en terre britannique ; même constat pour les meilleurs sauteurs d’outre-Manche. Ainsi, les grandes courses françaises sont pour la plupart du temps remportées par des chevaux français ; les grandes courses britanniques par des chevaux britanniques.

Les raisons ? Le parcours et les obstacles, différents selon les hippodromes. Par exemple, les obstacles en steeple-chase sur l’hippodrome d’Auteuil sont très impressionnants et demandent beaucoup d’effort aux sauteurs. Alors que ceux des hippodromes britanniques sont plus coulants. De ce fait, les sauteurs français sont souvent battus par la rapidité des courses britanniques. A l’inverse, les sauteurs britanniques ne parviennent souvent pas à franchir tous les obstacles français.

De ce fait, il est difficile d’identifier d’où proviennent les meilleurs chevaux d’obstacle du monde, puisque tout dépend de la spécificité du parcours.

Où sont les meilleurs chevaux du monde en plat ?

Si les meilleurs chevaux au trot sont français, suédois ou italien, et si les meilleurs chevaux en obstacle sont français ou britanniques, c’est impossible à déterminer dans la discipline du plat !

Plusieurs grandes réunions internationales se tiennent dans le monde entier sur une saison, que ce soit les réunions de la Breeders Cup aux Etats-Unis, de Meydan aux Emirats Arabes Unis, de Sha Tin à Kong Cup, du Prix de l’Arc de Triomphe en France ou encore de la Champion Cup en Angleterre. Ces dernières années ont été marquées par de grands champions, comme le britannique Sea the Stars, la française Zarkava, le japonais Orfèvre et l’américaine Zenyatta.

La discipline du plat est ainsi la plus répandue dans le monde. Globalement, nous pouvons dire que les français ne sont pas les meilleurs sur les parcours de vitesse, ni chez les jeunes générations. Par contre, ils en font partie sur les parcours de tenue, comme l’atteste par exemple les succès de Trêve dans les deux derniers Prix de l’Arc de Triomphe, devant les britanniques et les japonais.