Actualité Hippique - 22 mai 2015

Prix d’Ispahan : Choc au sommet entre Cirrus des Aigles et Solow !

Deux Gr.I seront au programme de la réunion du 24 mai 2015à Longchamp, dont le Prix d’Ispahan, avec cinq galopeurs de 4 ans et plus sur la distance de 1.850m. Vainqueur de ses cinq dernières sorties, Cirrus des Aigles reste sur une brillante victoire dans le Prix Ganay et semble en mesure de réaliser la passe de six. Il devra néanmoins repousser les assauts de Solow, qui reste sur une même série et impressionnant dans la Dubai Turf fin mars. Gailo Chop, un des meilleurs de sa génération, servira d’arbitre de luxe.

Malgré le faible nombre de partants et le retrait de dernière minute d’Al Kazeem, le Prix d’Ispahan s’annonce spectaculaire, avec la présence de deux des champions du moment, à sa voir Cirrus des Aigles et Solow. Septuple vainqueur de Gr.I, le premier n’est autre que le tenant du titre. Adepte des pistes souples, il pourrait obtenir son terrain pour tenter de continuer sa série de victoire. Le crack de Corine Barande Barbe vient de faire sensation dans le Prix Ganay, sur 2.100m, en l’emportant de bout en bout pour tenir en respect Al Kazeem, qui n’a pas souhaité prendre sa revanche. Au mieux, il s’annonce redoutable.

Son principal rival sera Solow, des plus estimés en début de carrière mais décevant lors de ses premiers rendez-vous. Son entourage a tenté toutes les distances avec lui, avec notamment une tentative dans le Prix Vicomtesse Vigier sur 3.100m au printemps dernier, sans succès. De retour sur les distances plus courtes à partir du mois d’août 2014, le représentant des frères Wertheimer confirmait les éloges de son mentor et parvenait à glaner le Prix Daniel Wildenstein à l’automne. Facile lauréat pour sa rentrée en mars dernier, le protégé de Freddy Head se montrait impérial dans la Dubai Turf, en reléguant à plus de 4 longueurs The Grey Gatsby, gagnant du Prix du Jockey Club 2014. Au sommet de son art, il devrait donner la réplique à Cirrus des Aigles.

En arbitre de ce choc très attendu, nous retrouverons Gailo Chop, lauréat de 6 de ses 9 sorties dont le Prix Guillaume d’Ornano en août dernier. Pas revu depuis, le pensionnaire d’Antoine de Watrigant devrait manquer d’une course dans les jambes pour rivaliser avec les précités, mais il devrait réaliser une saison de choix. A surveiller tout de même dès à présent.